fbpx

Inbound marketing et outbound marketing semblent fondamentalement contraires, comme le laisse penser leur étymologie. 

Qui sont-ils ? En quoi sont-ils différents ? Ces deux stratégies marketing sont-elles opposées, complémentaires ? L’une est-elle obsolète et l’autre plus efficace ? Quand faire quoi ? Le point. 

Inbound et Outbound Marketing : Définitions

En premier lieu, l’inbound marketing repose sur une idée simple : au lieu d’aller chercher votre client, c’est lui qui vient à vous.

Le rêve, n’est-ce pas ? Ne vous méprenez pas, hors de question de rester passif ici, ce sont bien vos actions ciblées qui permettent ce cheminement. En clair, vous attirez le client à vous sans en avoir l’air. En bref, le marketing de contenu est une composante de l’inbound marketing et en constitue un point très important. 

Quant à l’outbound marketing est quand à lui un processus opposé qui se résume à aller chercher le client. Vous déterminez des opérations pour draguer votre client potentiel, pour le traquer et pour aller le chasser là où il est situé. Cela peut sembler un brin intrusif et quelque peu agressif. C’est néanmoins le principe : être ultra présent. 

Concrètement ça donne quoi ?

A première vue, l’inbound marketing repose sur une attractivité soignée. On cherche à mettre en place des contenus pertinents, attractifs, intéressants, valorisants qui vont piquer au vif les prospects, la cible, ou encore le client à fidéliser. 

A contrario, l’outbound marketing agit différemment. 

Ici, on séduit aussi, mais bien moins subtilement. On n’appâte pas on attaque ! 

En clair ? 

Promotions, publicités, marketing direct et sur les lieux de vente, on s’adresse directement au client en allant le chercher. 

 Inbound marketing et Outbound marketing, les usages

Vous avez compris la définition, le principe et l’efficacité de ces deux stratégies marketing ? 

Reste à savoir comment les déployer. 

De quoi parle-t-on ? 

L’Inbound marketing est une stratégie qui est plus récente et plus basée sur la psychologie de la cible que l’outbound, qui, est un digne héritier de la conception de la communication classique.

En clair, depuis la réclame, on a pris l’habitude de diriger le discours d’une marque vers une cible, de manière unilatérale, en poussant à l’action, sans que la cible ne soit forcément encline à vous acheter quelque chose. 

Elle n’a pas choisi d’écouter, lire ou voir votre message en clair. Vous choisissez de lui diffuser. On retrouve cette stratégie appliquée dans les campagnes médias et hors média, les campagnes SMS et e-mailings froides, l’affichage, la PLV, les bannières, les pubs sur les réseaux sociaux ou encore les liens sponsorisés. 

L’Inbound marketing préfère intéresser sa cible avec des messages qu’il va choisir de voir, lire, ou entendre. C’est un peu du discours indirect. Or, en développant du contenu pertinent, informatif et qualitatif pour votre cible, qui, elle, décide de le lire, et de cliquer éventuellement vers votre site, votre profil de réseau social, ou encore de vous contacter par exemple. 

Il s’agit de créer des contenus à valeur ajoutée qui ne sont pas des discours de vente. Articles de blogs, posts de réseaux sociaux, newsletter, leadmagnets, contenus visuels, podcasts, webinars, quizz,  etc. En somme, du marketing de contenu qui permet de générer trois fois plus de prospects que le marketing traditionnel !

 Inbound marketing, Outbound marketing, le verdict ?

Aujourd’hui l’inbound marketing est tendance. Pourquoi ? Car contrairement à l’outbound, il semble plus respectueux de “l’espace” de l’interlocuteur. Il ne débarque pas sans prévenir, il est invité. 

Moins intrusif donc que l’outbound, plus ciblé aussi avec des contenus conçus notamment en copywriting, il est efficace, moins onéreux, et de plus en plus choisi par les entreprises. L’inbound génère ainsi 54 % plus de leads que son « adversaire » et permet à ceux qui le choisissent d’augmenter leur trafic en un peu plus de 6 mois. 

Alors, que préférer ? Assaillir la cible de messages de manière à ne pouvoir être ignoré ou laisser venir ? 

L’outbound marketing est encore usité aujourd’hui notamment parce qu’il prouve néanmoins son efficacité, plus spécifiquement pour les marques grand public et grandes entreprises. 

Pourquoi ? Car, ce sont celles qui peuvent se permettre de larges campagnes qui entraînent d’avoir des résultats. Dans un paysage publicitaire bondé, au matraquage pub incessant, les marques qui se distinguent, qui parviennent à capter l’intérêt de leurs cibles sont celles qui vont engager les budgets nécessaires pour se distinguer et, donc, être, souvent, partout, et en même temps. 

L’inbound marketing, plus discret, 65 % moins cher, au message moins évident, est plus accessible pour les petites et moyennes entreprises. 

Avec un bon copywriting, celles-ci peuvent mettre en place des contenus non intrusifs qui répondent aux besoins de leurs cibles.

Ces contenus ont pour but de révéler à leurs interlocuteurs un besoin insoupçonné, de lever des freins, de prouver une expertise ou encore de délivrer des infos qui font mouche, sans donner l’impression de vendre quelque chose ou de forcer une communication. 

Le but ? Doper la visibilité, l’image et la notoriété de la marque, les trois objectifs sacrés, mais également augmenter le trafic d’un site web, engendrer des leads qualifiés, convertir, et fidéliser. 

Inbound ou outbound marketings, ou les deux, selon la taille de votre entreprise, la cible, les moyens dont vous disposez et le marché visé. Que choisissez-vous ? 

LES RENDEZ-VOUS DU COPYWRITING

Une fois par semaine ou une fois par mois, au fil des envies et des besoins, vous recevrez quelques lignes écrites avec le coeur.

Au programme : des conseils et astuces pour améliorer et optimiser vos contenus éditoriaux, des techniques de copywriting, de l'email marketing mais aussi des pages de vente ! Ah, et aussi nos dernières découvertes ! 

Avec authenticité, toujours !

Au plaisir de se retrouver (avec une tasse de thé) dans votre boite mail.