fbpx

Le copywriting, branche du marketing est une science ou art pour certains de persuader et de vendre par des écrits. En faisant appel à des techniques spécifiques, le copywriter influence le visiteur de manière à le faire agir. Ultra prisé depuis l’avènement du e-business, cette profession et ses impératifs sont méconnus, largement confondus avec la rédaction web. Simple tendance ou véritable spécialité ? On fait le point. 

Le copywriter ne se laisse pas emporter par sa plume. Il fait appel à des méthodes, des outils, qui s’appuient sur la psychologie pour rédiger ses contenus.

Pourquoi évoque-t-on une tendance ? Car le copywriting s’il existe depuis la publicité s’est largement diversifié avec l’arrivée d’Internet.

Vendre sur la toile ? Mais comment ?

Être visible online ? Mais comment ?

Le copywriting s’est donc imposé comme une véritable arme au service de la vente.

Il s’agit donc de déclencher une action auprès du visiteur. Un pouvoir hyper trendy donc, et largement sollicité par les entreprises pour leurs besoins de contenus rédactionnels plus impactants, et surtout plus vendeurs.

Ce terme pourtant s’il n’est pas nouveau est de plus en plus usité et s’est émancipé de son acception première qui le cantonnait aux signatures publicitaires et campagnes de communication classiques ou de marketing direct.

Pourquoi le copywriting ne sera pas une tendance éphémère ?

Le copywrtiting est désormais intégré aux stratégies de marketing des marques.

Les contenus déclinés sur les supports de communication ne sont efficaces que s’ils sont abordés avec cette approche technique basée sur la compréhension des besoins du visiteur.

Le copywriting s’applique à tous les business. Prestations de services, produits physiques ou même formations, tout est matière à être copywrité.

Écrit pour vous faire cliquer, envoyer un mail, répondre à une question, acheter quelque chose.

Pas de mots pour rien !

Emails marketing, des publicités Facebook, des pages de vente, des pages de capture, des pages Histoire de marque, des articles de blog, des fiches produits, des captions de réseaux sociaux… Le copywriting n’est pourtant pas du discours commercial. Il s’agit de jouer sur la psychologie, la compréhension, la proximité, pour persuader et non convaincre.

L’émotionnel joue, tout en améliorant la crédibilité, l’image, d’une marque pour in fine vendre. C’est pourquoi le copywriting n’est pas juste dans l’air du temps, c’est un indispensable et incontournable atout pour les entreprises pour expliciter leurs positionnements et leurs offres.

Infoprenariat, dropshopping et e-commerce se sont développés de manière exponentielle et avec eux une nécessité de produire des contenus qui sont efficaces en matière de conversion.  Les copywriters sont encore rares, tant ce métier est en réalité une spécialité pointue.

Copywriting, une spécialité aux techniques précises

Le copywriting est une forme de rédaction avec ses propres impératifs.

De nombreux méthodes, outils et techniques sont utilisés pour produire des contenus qui vont convertir, vendre.

La clé ? Le copywriting impose une empathie. Comprendre les besoins de la cible pour en formuler judicieusement une solution.

Il ne s’agit pas de savoir écrire, mais de savoir composer des contenus qui vont intéresser le lecteur, et le faire agir.

La base du copywriting est de s’adresser au lecteur comme si on le connaissait.

Exit donc les phrases longues, les tournures élaborées. On pose des questions, on rythme le discours, on opte pour des phrases simples et courtes.

Un coywriting efficace est un copywriting digeste, qui tient le lecteur éveillé jusqu’au bout du contenu, là où en général est proposé un Call to Action. Une écriture simple, mais pas simpliste, qui donne l’impression de dérouler une vraie conversation.

Le copywriting est unique en son genre pour cela, pour son caractère de proximité qui lui confère toute son efficience.

Le copywriting repose sur tout un travail en amont de « fusion » avec la cible, en mettant en exergue son identité, ses peurs, ses envies, ses besoins, ses rêves pour mieux construire des textes qui vont « parler à cette cible ». 

Vous l’avez compris – le copywriting s’il est ultra prisé est une véritable spécialité rédactionnelle qui nécessite une approche psychologique associée à des techniques éditoriales.

Il y a peu de copywriters pour cette même raison, car peu savent rédiger pour impacter et donner à leurs clients de véritables résultats mesurables.