fbpx

Prospect qui rit… 

Et si séduire vos prospects passait par l’humour ? Leur donner le sourire, c’est créer de l’affect, de la connivence et donc, gagner, un peu le coeur de vos prospects. C’est connu, draguer avec une blague fonctionne, alors pourquoi ne pas s’inspirer des techniques qui marchent, aussi, quand il s’agit de vendre votre business ? Envie de capter l’attention de vos prospects? On vous dit tout! 

Créer de la sympathie envers votre marque

L’humour est un moyen de susciter de la sympathie chez vos prospects, et donc de créer une connexion émotionnelle entre vos futurs clients et votre marque. Il n’y a pas besoin de faire rire aux éclats vos prospects pour capter leur attention. Une petite pointe d’humour suffit amplement à renforcer l’envie d’acquérir le produit ou service en question.

Un exemple? L’entreprise Innocent utilise cette technique pour augmenter l’engouement envers leurs produits. Sur chaque étiquette de bouteille, une petite blague, ou une phrase amusante vous attend.

« Secouez avant ouverture, pas après » ,notamment, y figure. Une formule qui fait directement écho à une anecdote de l’entreprise, renforce l’authenticité de leur message, et fait office de private joke. Ainsi, un des collaborateurs de l’entreprise avait secoué son smoothie après avoir retiré le bouchon, une petite légende de la boîte qu’elle partage avec ses consommateurs. Un clin d’oeil qui rappelle une des étapes de leur parcours, tout en amusant leurs clients, en les incluant dans leur quotidien, et qui renforce l’image humaine, accessible, communautaire de la marque. 

Et si vraiment vous voulez pousser le bouchon, on peut évoquer l’exemple de Carambar, qui a fait de l’humour sa marque de fabrique, à tel point que l’on ne sait plus si l’on en achète pour le goût ou pour déballer l’emballage avec impatience prêt à se poiler. L’humour peut ainsi attester d’une originalité et asseoir une identité. 

Se démarquer pour susciter l’intérêt des prospects

Certaines marques utilisent des traits d’humour afin de valoriser leurs produits ou services.

Imaginez un marché, dans lequel plusieurs stands vendent le même produit, à des prix similaires. Les vendeurs ont beau s’époumoner et vanter les mérites de leur proposition de produit, cela n’est pas toujours suffisant pour conclure une vente. Les oreilles des clients sont saturées par les expressions répétées en boucle : « pas cher », « bonne qualité », « meilleur », « achetez vite »… Ils peuvent avoir l’impression d’entendre un vieux disque usé.

Mais alors comment faire pour que les prospects s’intéressent à un produit en particulier ? La valeur ajoutée. Ici, vous pouvez utiliser l’humour pour mettre en valeur votre proposition de produit. Cela permet de la rendre plus attrayante aux yeux de vos prospects, qui seront alors plus enclins à acheter le produit ou service dont il est question.

Il ne s’agit pas de réaliser un texte de stand-up dans votre message de vente. D’une part, il n’est pas nécessaire de jouer les clowns pour pouvoir vendre, et d’autre part, l’humour n’est pas toujours adapté à l’entreprise.

Par exemple, une agence immobilière a davantage intérêt à montrer le sérieux de son entreprise. Il est rare de vouloir confier son achat ou location d’appartement à une personne qui blague toutes les cinq minutes…

Cependant, l’humour peut être un vrai atout pour votre produit ou service, lorsqu’il est utilisé avec précaution. Prenez l’exemple de Babbel, une application qui propose d’apprendre de nouvelles langues. Dans une de ses publicités, un alien tente d’apprendre l’anglais tout seul, sans y parvenir. Il se trouve ainsi isolé des personnes qu’il rencontre, et ne peut profiter de son séjour en Angleterre.

En termes de conversion, cette séquence s’avère très complète. Vous pouvez ainsi y retrouver :

Les problèmes de l’avatar client : la crainte de ne pas se faire comprendre, au point de sembler « venir d’une autre planète ».

La proposition de valeur : l’abonnement adapté à notre niveau initial, même lorsque le prospect est novice.

Les solutions aux problèmes : lire et prononcer les mots pour s’améliorer, avec des images illustrant chaque mot. Cela permet de s’adapter aux mémoires visuelles et auditives, ce qui agrandit le panel de prospects.

Les bénéfices obtenus : l’alien est capable de discuter et de rire avec d’autres anglophones. Il gagne confiance en lui, et noue de nouvelles relations. Il n’obtient donc pas seulement un meilleur niveau en anglais, il a aussi une amélioration de sa vie sociale.

Ces éléments importants sont enrobés d’humour, ce qui rend le message bien plus digeste. L’avatar client se sent compris, en plus de passer un moment relativement agréable à visionner cette publicité. Un peu comme une sorte de sketch qu’on revoit de temps à autre pour le plaisir de sourire…

Quand on parle d’humour, on ne parle pas forcément de diatribes à la Jean-Marie Bigard. L’humour peut être ironique, sardonique, fin, complice.  Pour rédiger des textes qui vendent, un peu d’humour peut parfois augmenter la conversion des prospects, lorsqu’il est bien employé, et bien dosé. Comme en drague donc. Les blagues indigestes n’auront que peu d’effet, mais un trait d’esprit peut faire pencher la balance. 

Prêt à devenir un Casanova du contenu?