fbpx

Les mots vendeurs, ce n’est pas qu’une expression. Le copywriting fait appel à deux trois tours de magie pour produire un véritable effet sur le lecteur.

Que vous vouliez vous entraîner, découvrir les techniques ou vous améliorer, on vous liste 10 petites astuces qui ont fait leurs preuves (et devenir un super copywriter).

À vos claviers ! 

🖋 Écrivez moins

Quoi ? Oui, moins de mots. 

Dites l’essentiel en peu de phrases et surtout en peu de mots. 

L’exercice ? Écrivez, puis relisez-vous en effaçant le mot qui n’apporte pas grand-chose au message. 

✔ Un exemple : 

« Avec nous, vous pourriez gagner beaucoup de plus de temps et vous libérer du temps libre. » 

« Gagnez du temps, soyez plus libre. » 

En copywriting, on ne cherche pas à faire de la littérature.

On cherche à influencer et impacter le lecteur avec des formules simples, percutantes, sans fioriture. 

🧡 Soyez authentique 

La publicité mensongère, très peu pour vous. 

En copywriting, les promesses qui marchent sont celles qui sont réalistes. 

Soyez honnête dans ce que vous annoncez à votre cible, l’image ne s’en portera que mieux. 

Si vous choisissez le storytelling comme approche, n’inventez jamais des anecdotes, servez-vous du réel pour nourrir une histoire sans mentir. 

💯 Ne soyez pas qu’un bon produit 

Votre cible s’en fiche que vous soyez le meilleur. 

Elle se fiche aussi de vos caractéristiques techniques. 

Elle se fiche également de vos atouts. 

Ce qu’elle veut savoir c’est pourquoi vous êtes un bon produit pour elle. 

Ce que vous pouvez faire pour elle, pour améliorer son quotidien. 

En clair ? Annoncez votre bénéfice produit d’entrée de jeu. 

✔ Un exemple ? 

« Le premier téléphone avec 36 heures d’autonomie » » 

Préférez : 

 « Plus de panne » 

Jouez la perso 

Vous n’êtes pas sans savoir que vous êtes un humain, avant d’être une entreprise. Un humain qui s’adresse à un autre humain. 

Votre cible a envie de savoir qui vous êtes, vous qui vous adressez à elle. 

Humanisez votre discours, personnifiez vos messages. 

Dites la même chose en utilisant des pronoms personnels, et en donnant un aperçu de votre quotidien qui sert votre discours commercial. 

✔ Vous êtes, par exemple, un business e-commerce qui assure la livraison de ses produits. Pour rassurer vos clients quant aux précautions sanitaires observées, vous pouvez dire :  

« Nous prenons toutes les précautions sanitaires de rigueur au cours de tout le processus de production et de livraison de nos produits. » 

Ou  

« Voici Paul [photo de Paul portant son masque], qui emballe votre produit ce matin avant son départ pour sa livraison. » 

🙊 Ne dites jamais tout 

Dès le titre ! 

Votre titre, votre accroche doivent… Accrocher ! 

Encourager le lecteur à cliquer sur le CTA et non délivrer du contenu de valeur dès le titre. 

Si vous expliquez tout, votre cible ne cliquera pas…Elle sait déjà, tout ! 

✔ Vous faites du coaching basé sur la méditation, vous pensez à votre Facebook Ad ? 

Vous pourriez écrire :  « Contrôler ses pensées permet d’être plus productif » 

Ou 

 « Et si vous pouviez contrôler vos pensées? » 

Pensez aux typos 

Oui, vous n’êtes pas graphiste, plutôt copywriter. Mais vous devez y penser. 

Personne ne lit un bloc noirci d’encre. 

Mettez en valeur vos mots, pour qu’ils séduisent les yeux avant d’être lus et compris. 

Phrases courtes, mises en gras, retour à la ligne, saut de paragraphe. Cela compte !

Soyez fâché avec la ponctuation 

Dans la langue française, l’usage de virgules est fortement recommandé. 

En copywriting, c’est l’inverse. On aime les points. 

On limite les virgules qui donnent l’impression que la phrase va durer deux ans. 

Nous pourrions vous expliquer pourquoi des phrases longues, qui peuvent pourtant être pleine de bon sens, vous feront noyer le poisson, et, votre lecteur avec. Mais, vous avez compris, il me semble ? 

🔥 Travaillez vos attaques 

La meilleure défense, c’est l’attaque. En copywriting, aussi ! 

Si vous voulez accrocher, il faut mettre les bouchées doubles sur la première phrase de votre texte. 

Chiffres, question, donnée intrigante, trouvez le bon truc. 

L’attaque doit vraiment donner envie de lire, interroger, faire sourire, ou choquer. 

💁 Ne copinez pas avec les adjectifs 

On les aime, pourtant ! Mais, en copywriting, ils n’apportent aucune valeur ajoutée à votre texte. 

Ils vous feront faire des phrases trop longues sans conférer de sens indispensable.

L’adjectif n’ajoute rien, il diminue l’impact. 

✔ Un exemple ? 

« Voici un article de blog intéressant qui va vous permettre d’écrire plus efficacement vos contenus. »

Ou  « Voilà comment écrire des contenus qui marchent. » 

Toutes ses techniques, et bien d’autres sont largement disponibles en ligne pour vous transformer en super copywriter. 

Chez Caméléon des Mots, nous avons tout de même nos petites techniques personnelles. Comme nous sommes de bonne humeur, en voici une en bonus : Demandez-vous toujours avant de commencer « Qu’est-ce qui pourrait m’intéresser, si ce produit ou service s’adressait à moi ? » 

Retrouvez encore plus de secrets de Caméléons sur le blog pour le copywriter en devenir que vous êtes et l’entreprise qui souhaite mieux convertir.