Un copywriter pro vous aide à mieux gérer vos clients et votre productivité

Conseils de copywriters pro : copywriter, ne faites pas ces erreurs avec vos clients !

Ça y’est vous êtes lancé ?

Vous suivez une formation en copywriting et vous êtes presque prêt à proposer vos services de copywriter ? 

Alors, pour mieux vous aider à aborder votre nouvelle compétence qui vous permettra de travailler en toute indépendance, d’où vous voulez, quand vous voulez, nous, copywriters pro depuis plus de 10 ans, avons quelques petits conseils pour vous.

Au cours de vos prochaines collaborations, vous penserez fort à nous quand ces situations se présenteront à vous, et que vous saurez réagir pour satisfaire votre client. La liste des erreurs à éviter quand on débute en copywriting, c’est par ici ! Vis ma vie de copywriter épisode 1 !

Votre premier client va vous contacter. 

Vous êtes prêt, le clavier frétillant, à produire vos premiers tunnels de vente et pages de site web. Le plus difficile quand on est copywriter n’est pas forcément d’écrire !

C’est le processus avant le copy — pendant le copy — après le copy dans vos échanges client. 

Un client vous contacte pour obtenir des contenus performants. Cela dit, votre client peut aussi faire des erreurs et ne pas vous aider du tout ! 

Alors, comment ne pas s’énerver, anticiper et obtenir de bons résultats ? On vous livre notre mode d’emploi !

 Les erreurs à éviter avant la rédaction  

1. Travailler gratuitement

Lorsque l’on débute, on peut se dire « ce n’est pas grave, j’ai besoin de m’exercer ! ».

Alors, non ! Le premier tarif que vous fixerez restera imprimé dans l’esprit de votre client. Si vous offrez votre première prestation, votre client ne comprendra pas pourquoi il devra payer ensuite. 

Un test se facture. 

Vous n’avez pas trop confiance en vous ? Proposez un tarif juste et abordable, mais en aucun cas, accepter d’écrire sans contrepartie financière. 

Un premier copy est toujours un travail laborieux et soigné qui prend du temps. Vous ne connaissez pas votre client et vous voulez vous appliquer pour le satisfaire. Ne vous sous-estimez pas !

Pour récompenser la fidélité de votre client, en revanche, appliquer des tarifs préférentiels pour des travaux récurrents, offrir un contenu dans une commande c’est évidemment possible, mais après, jamais d’emblée. 

2. Ne pas évaluer votre temps de travail

Un client peut vous dire « c’est juste une petite page web », « ce n’est qu’un petit mail, ça prend 5 minutes » !

Alors, ne sachant que répondre vous allez vous empresser d’accepter des deadlines impossibles de peur de perdre votre client.

Vous êtes le copywriter, pas lui.

De la même manière que vous ne savez pas combien de temps prend la préparation d’un conseil d’administration, votre client ne sait pas combien de temps prend votre travail. Il a de la valeur, il n’est ni facile ni rapide. 

3. Un brief qui ne donne aucune info

Vous êtes tout content, votre premier client vous a contacté et vous a commandé des textes ! 

Mais voilà, vous êtes face à un brief sibyllin, zéro info, aucun élément et mille recherches à faire. 

Avant de démarrer un projet, vous devez absolument cerner les attentes de votre client et celles des siens. Si vous avez un brief qui n’est pas exhaustif (parfois 3 pages peuvent être vides de sens), précis sur l’avatar client, l’histoire de l’entreprise, le message à transmettre, etc. vous serez forcément à côté de la plaque. 

Vous devez absolument mener un entretien avec votre client avec une liste de questions à lui poser selon l’objectif de communication.

 Les erreurs à éviter pendant la rédaction

1. A/ B testing OK, A/B/C/D/Z testing, non ! 

Vous verrez, il se peut que votre client vous demande gentiment et avec beaucoup d’innocence, s’il peut avoir 4 versions du texte, histoire de choisir. 

Un texte bien ficelé prend du temps, et en faire mille versions ne sert pas à grand-chose. Un A/B testing suppose deux versions différentes, facturées.

Un texte a une direction, en produire plusieurs veut dire diviser la qualité finale du contenu.

2. Ne pas accepter des modifications 

Votre client ne va pas valider votre premier jet ! 

Mettez-vous bien ça dans la tête avant de prendre la mouche à la moindre remarque.

Il s’agit de comprendre ses commentaires, de bien prendre le temps de les analyser pour parfaire votre texte, votre client vous apporte des éclairages importants sur son domaine d’expertise. 

Si votre client se contente d’un « je n’aime pas », demandez-lui des critiques constructives dans l’intérêt de la performance du texte. Cela fait totalement partie de votre travail. 

En revanche, il existe aussi une limite de modifications. 10 versions d’un même texte ? Il y a un problème ! Ah, et surtout demandez un format de modifications : des commentaires ou suggestions sur un Google Doc, pas des commentaires griffonnés envoyés par photo sur whatsapp.

3. Se faire avoir par un changement de stratégie 

Vous avez mené votre entretien préalable. Vous aviez une idée claire des objectifs, des dispositifs de communication, de la stratégie qui a été validée. Le calendrier de production a été approuvé. 

Et là, soudainement, votre client vous explique qu’en réalité la stratégie a changé. Soyez ferme. Un changement de projet est un nouveau projet. Pas de bricolage au risque de produire des contenus qui ne seront pas efficaces et dont vous serez tenu pour responsable. 

 Les erreurs à éviter pendant la rédaction

1. Ne pas aiguiller votre client  

Vous avez envoyé vos textes, ouf !
Mais voilà, votre client le fait relire à toute sa famille et toute l’entreprise. 

Un texte abordé en copywriting est un contenu marketing. 

Faites comprendre — avec douceur — à votre client que les personnes habilitées pour juger ce texte sont 1/les responsables communication et marketing 2/un échantillon de personnes correspondant à son avatar client. Sinon, on ne va pas s’en sortir !

2. Ne pas suivre son projet 

Vous croyez que votre travail s’arrête au point final ? Non !

Une fois votre copy envoyé, prenez le temps de demander à votre client si cela lui convient, s’il a besoin de vous parler, etc.

Cela apporte du lien à votre relation client, améliore la satisfaction client, et accélère vos délais de paiement.

Vous êtes rémunéré après validation du travail. Si votre client met deux ans à valider vos textes, votre chèque mettra autant de temps. Encouragez votre client à bien relire, plus le texte est affiné plus il génèrera des ventes.

Un client a besoin d’être soutenu, écouté, et guidé lorsqu’il engage un copywriter professionnel. Rappelez-vous qu’il ne connaît pas votre métier même s’il affirme le contraire. Une collaboration en copywriting est un travail d’équipe.

Vous devez mettre à contribution votre client en amont pour avoir la base de travail optimale.

Ensuite, il est aussi de votre ressort de l’aider à éditer au mieux votre texte et à obtenir ensemble le texte le plus efficace possible.

 

Académie Du Copywriting

Vous êtes copywriter débutant ?
Vous voulez améliorer vos performances et gagner des clients ?  

Rejoignez notre formation L’Académie du Copywriting, une formation concrète pour vous apprendre à produire des textes efficaces et gagner des clients grâce à votre compétence en content marketing. 

Analyse de l’avatar client, storytelling, création de contenus, nous vous guidons étape par étape pour écrire des contenus impactants, ciblés et performants.