Comment écrire une page de vente qui convertit ?

Comment écrire une page de vente qui convertit ?

Vous avez une page de vente à rédiger ?

Vous allez trouver en ligne des structures, des modèles, et des workframes comme AIDA ou PASTOR. Mais, au-delà du squelette de votre page de vente, il existe 7 éléments incontournables à placer dans votre page de vente, peu importe son déroulé. Sans eux, vous ne parviendrez pas à persuader votre lecteur d’effectuer une action. 

Alors, quels sont les ingrédients indispensables d’une page de vente ? 
Pourquoi sont-ils importants ? 

Les éléments que nous allons détailler ci-dessous répondent chacun à un objectif psychologique. Ils viennent lever une objection, capter l’attention, ou souligner un besoin de votre audience. Ils sont les « organes » de votre page de vente. 

  Le titre de votre page de vente 

Le titre de votre page de vente est l’élément structurant de votre contenu. C’est lui qui va pousser votre lecteur à continuer à lire, ou à fermer la fenêtre. 

Il doit être accrocheur
Il doit être ciblé.
Il doit être clair
Il doit être différenciant

Oui, nous le savons, tout cela en un titre ce n’est pas facile ! 

Dites-vous qu’un bon titre fait plus de la moitié du travail de votre page de vente ! Alors, autant passer du temps dessus ! 

Dans votre titre, pensez à :

1) Mettre votre cible en avant : qui est-elle ? Les entrepreneurs ? Les retraités ? Les jeunes femmes ? Les musiciens ? 

2) Utilisez une émotion, l’intrigue, la curiosité, la nouveauté, ou l’exclusivité 

3) Faites la différence entre le titre et la promesse : souvent on pense qu’un titre est une promesse. Non ! Il peut être une promesse, mais tous les titres n’en sont pas une. 

Si vous dites « 5 erreurs que tous les entrepreneurs font au lancement de leur business », c’est un titre qui va piquer l’intérêt des entrepreneurs. Mais, vous n’avez rien promis. En revanche, mission réussie, les entrepreneurs voudront savoir. 

Comment trouver son titre ?
Essayez d’en taper plusieurs. Choisissez-en 5, puis élaguez. 

Quelles sont les structures de titre les plus courantes ?

Promesse
Réussir à (bénéfice) avec (outil) en (durée)
L’erreur que font (chiffre) des (cibles)
– Comment j’ai (bénéfice/résultat) en moins de (durée)
– Comment (bénéfice) sans (frein) en (durée)
(offre exclusive) pour uniquement ceux qui (résultat)
– 5 étapes pour (bénéfice) sans (obstacle)

  L’USP de votre page de vente 

La proposition de valeur est la phrase qui vous est propre. C’est ce que vous promettez à votre cible. Encore une fois, vous pouvez la mettre en titre, mais ce n’est pas une règle absolue ! 

Elle devient l’identité de votre produit/service/offre. 

Qu’est-ce qu’une proposition de valeur ? 

C’est ce que votre cible va retirer de votre produit/service/offre. Elle est la réponse optimale au besoin que vous avez identifié chez votre avatar client. 

  Creuser les douleurs, lever les freins dans votre page de
  vente

Dans le cheminement psychologique de votre lecteur, à un moment, des objections arrivent. Et, vous devez pour les diminuer, d’abord lui montrer à quel point sa problématique est grave. Vous devez user de l’émotion pour le toucher. 

Lors de votre analyse de votre avatar client, vous avez mis en exergue ce qu’il vit, ce dont il a peur, ce dont il souffre. C’est le moment de lui montrer que vous le comprenez. Avec empathie, compassion et surtout la lumière au bout du tunnel. 

L’idée n’est pas de lui donner envie de quitter la page. Mais, au contraire, de lui prouver que vous savez ce qu’il vit et que c’est pour cela que vous êtes là. 

Les freins viennent après.
Le manque d’argent, le manque de temps.
Vous les avez également identifiés. 

Il vous suffit de les rendre mineurs aux yeux de votre lecteur par rapport à l’étendue de ses problèmes que vous pouvez résoudre grâce à ce que vous proposez. 

 Les bénéfices dans votre page de vente

Vous avez montré à votre lecteur la gravité de la situation. Vous lui avez aussi prouvé que les objections qui lui traversent l’esprit sont finalement minimes. Car, là, vous avez un espoir pour lui : les bénéfices. 

Tout ce que votre produit/offre/service va faire pour lui. 

Il sait que s’il n’agit pas, il restera dans une situation dont il ne veut plus (grâce à vous). Il est temps de lui ouvrir ses perspectives, en lui montrant qu’il peut trouver une solution à ses problèmes. Il peut changer le cours de son existence ! 

Votre offre/service/produit est là pour l’aider. 

1) Présentez la situation après avoir acquis votre service, produit, offre. Projetez votre lecteur dans cette nouvelle réalité améliorée.  

2) Utilisez le storytelling pour vraiment lui donner la possibilité de s’imaginer dans cette nouvelle situation.

 La social proof dans la page de vente

Pour contrer les objections de votre lecteur, la social proof apporte de la réassurance. Elle est là pour faire comprendre à votre lecteur qu’il peut vous faire confiance, car d’autres personnes ont testé ce que vous proposez. 

Quels types de social proof pouvez-vous utiliser ?

1) Des vidéos de vos clients qui racontent leurs expériences
2) Des verbatim de vos clients 
3) Des photos avec une citation plus longue 
4) Une interview de vos clients 

La social proof résout trois objections en une :
1) Cet offre/produit/service est-il réel ?
2) Cet offre/produit/service est-il digne de confiance ?
3) Cet offre/produit/service est-il efficace ?

  Le storytelling dans votre page de vente

C’est la partie que la plupart des personnes oublient. Pourtant, pour rendre votre offre attractive, vos lecteurs doivent comprendre pourquoi elle existe, pourquoi vous l’avez mise au point. 

C’est le moment de raconter ce que vous avez vécu, pourquoi vous avez pensé à cette solution, et probablement comment vous avez traversé les mêmes situations que lui et cherché un moyen de surmonter cela. 

Votre lecteur doit vous suivre dans votre narration. Vous allez lui raconter comment vous êtes parvenu à vous sortir d’une situation grâce à (votre solution).

Ici, vous parlez de vous, mais pour parler in fine de votre lecteur. 

Utilisez la structure narrative classique :

  • Le personnage principal vit une situation initiale avec un but.
  • Problèmes, éléments perturbateurs, challenges.
  • Solution.
  • Situation finale.

 La légitimité dans votre page de vente

Comme la social proof, cette partie vient apporter de la réassurance.
Vous allez montrer que vous avez l’expertise nécessaire pour proposer ce service/offre/produit. 

Certifications, diplômes, formations, articles de presse, reconnaissances, nombre de vues, livres parus, passages télévisés, chiffres, résultats d’expériences précédentes, c’est le moment de montrer que vous êtes bien placé pour parler en clair.

 Le CTA dans la page de vente 

Comme le titre, le CTA n’est pas si facile à formuler !

Cet appel à l’action qui arrive en fin de page ou en fin de section selon la structure que vous voulez dérouler, doit être :

1) Clair 
2) Montrer ce qu’il va se passer après : Appeler, s’abonner etc.  
3) Court 
4) Clarifie le bénéfice de l’action (exemple : je change mon taux de conversion)

Vous avez l’essentiel pour vous lancer dans la rédaction de votre page de vente ! 

Vous voulez plus de conseils pour devenir un as en copywriting ? Inscrivez-vous ici pour recevoir une fois par semaine des conseils pour transformer vos textes en armes de vente !