7 Principes de base que tout copywriter devrait connaître

7 Principes de base que tout copywriter devrait connaître

Vous avez peut-être déjà entendu dire que le copywriting est “l’art de vendre par les mots” ? Mais cette description est-elle vraiment exacte ?

J’ai cru pendant longtemps qu’il suffisait d’avoir une belle plume pour vendre. Mais en me formant  au sein de l’Académie du Copywriting, j’ai réalisé que j’étais bien loin de la vérité.

Quand j’étais rédactrice web SEO, j’ai rédigé plus de 100 articles de blog et newsletters, c’est pourquoi j’ai été surprise de découvrir que le copywriting était bien plus qu’une belle façon d’écrire, mais plutôt une technique rédactionnelle qui s’appuie sur le marketing et la psychologie humaine.

Depuis, j’ai compris qu’il est nécessaire de maîtriser certains principes de base pour savoir vendre. Et j’ai décidé aujourd’hui de les partager avec vous, voici donc les 7 principes qui font la différence entre un copywriter et un rédacteur.

  1) Connaître son avatar client sur le bout des doigts

C’est bien connu, l’avatar client est le point central de tout business. Pourtant, beaucoup de personnes négligent cette étude du client idéal et se limitent seulement à des données démographiques.

Le copywriter quant à lui, se sert de ses connaissances en psychologie pour comprendre les désirs et les problématiques de son client idéal. 

Grâce à des recherches poussées, il s’imprègne de sa façon de penser et de parler, afin de lui servir sur un plateau d’argent la solution idéale qu’il souhaite obtenir au fond de lui. 

  2) Définir les points de départ et d’arrivée

Lorsque l’avatar client est défini avec précision, le copywriter a déjà abattu 80% du travail, mais avant de rédiger son texte il doit établir son plan rédactionnel  :

À qui il s’adresse (avatar client) ? De quelle manière ? Pour quel objectif ? 

Ceci permet au concepteur-rédacteur de ne pas s’éparpiller et de ne pas s’éloigner de son objectif tout au long de la rédaction. Il serait quand même dommage de perdre le lecteur, et donc un potentiel client.

  3) S’appuyer sur la méthode AIDA

La méthode AIDA est certainement le modèle rédactionnel le plus utilisé par les copywriters. Facile à mettre en place, mais surtout efficace, elle peut s’utiliser autant pour la rédaction de pages de vente, que de publicités ou de séquences mails.

L’acronyme est composé de 4 étapes à respecter tout au long du texte. A pour Attention, I pour Intérêt, D pour Désir et A pour Action.

C’est-à-dire attirer l’attention avec un titre accrocheur, susciter de l’intérêt dès les premières lignes, puis créer un désir qui va engendrer une action, telle que la conversion du lecteur en client.

  4) Ne pas négliger le titre

L’étape qui donne le plus de fil à retordre pour un copywriter, et sûrement la plus longue selon moi, est la rédaction du titre.

Alors oui ça peut paraître fou, mais si votre titre n’attire pas l’attention de votre client idéal dans la masse d’information qu’il reçoit au quotidien, alors il n’y a aucune chance qu’il lise la suite de votre texte.

Pour éviter que votre texte ne passe inaperçu, vous pouvez utiliser des chiffres, des power words ou une pointe d’humour.

  5) Impacter dès le premier paragraphe

Si on suit méthodiquement le modèle AIDA, la prochaine étape sera de susciter de l’intérêt. Car oui, c’est bien beau de savoir attirer l’attention du persona, mais encore faut-il réussir à la garder.

Il ne faut pas oublier que le but est d’inciter à l’action, et plus précisément à la conversion. Et ceci nécessite d’amener le lecteur à découvrir le texte, et donc la solution idéale qu’on lui propose.

C’est à ce moment-là que le copywriter utilise toutes ses connaissances sur son avatar client pour le décrire avec précision, montrer qu’il le comprend, pour ensuite lui proposer sa solution idéale.

  6) Parler des bénéfices et non des caractéristiques

À la grande différence d’un rédacteur web, le copywriter ne se focalise pas sur les caractéristiques indénombrables du service ou du produit.

Ce qui fait passer à l’action le client idéal c’est la plus-value qu’il obtient. C’est-à-dire qu’est-ce qu’il y gagne ? Comment cela va-t-il changer sa vie ?

On arrête donc de donner le détail technique du service ou du produit et on met en avant ses bénéfices.

  7) S’accorder des moments de latence

Lorsque le copywriter connaît son client idéal sur le bout des doigts, que ses objectifs sont définis et que son plan est rédigé, les idées se mettent à fuser. La rédaction de son texte commence, mais c’est loin d’être terminé !

Après ce premier jet, il est important pour le copywriter de se laisser un moment de latence, de quelques heures à quelques jours. Cela lui  permet de revenir sur le texte à tête reposée, mais aussi de laisser émerger de nouvelles idées.

Vous l’aurez compris, les bases que tout copywriter doit connaître reposent sur la connaissance de l’avatar client, du marketing et de quelques notions de psychologie humaine, afin de rendre ses textes impactants. 

Vous souhaitez vous aussi apprendre ces principes indispensables ?

J’ai une bonne nouvelle pour vous :  
Ces compétences sont enseignées au sein de l’Académie Du Copywriting, là où je me suis moi-même formée, à travers des cours, des exercices pratiques et des Masterclass. 

Ce qui me permet aujourd’hui de gagner ma vie en tant que copywriter professionnelle, mais aussi de vous transmettre ce que j’ai appris par le biais de cet article.

– Mélanie, une de nos académiciennes à l’Académie du Copywriting. 

Familiarisée avec les techniques SEO, nous l’avons enrôlée dans l’équipe de Caméléon des Mots le temps de 4 articles de blog en suivant des briefs précis et nos remarques au cours de la rédaction. 
A-t-elle réussi son exercice selon vous ? N’hésitez pas à commenter les articles ! 

Vous aussi vous souhaitez devenir copywriter ?
Et gagner votre vie d’où vous le souhaitez grâce à la puissance des mots ?
Ou peut-être souhaitez-vous apprendre le copywriting pour booster vos propres ventes ? Attirer et convertir vos clients plus facilement et rapidement ?

 

Découvrez la formation de copywriting de Caméléon des Mots juste ici :